Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg
Inscrivez-vous à la Newsletter Voir le site de l'intercom Risle & Charentonne Carte interactive La boutique de l'OT
Eure tourisme Comité régional de tourisme Normandie

L’Eglise Saint Martin de Fontaine la Sorêt

Patronage : le seigneur du lieu : les familles de Thibouville (XIè-XVè siècle), de Gouvis (XVè-XVIè siècle) et Bertout d’Heudreville (XVIè siècle).

L’église de Fontaine la Sorêt se compose d’une nef et d’un chœur en retrait et à chevet plat auquel est accolée au sud la tour du clocher.

La nef et la tour remontent au milieu du XIe siècle ; elles ont été malheureusement remaniées de la façon la plus indiscrète au milieu du XIXe siècle. Les murs de la nef construits en moellons irréguliers disposés dans la partie inférieure en arêtes de poisson présentent des fragments de pierres sculptées et notamment des claveaux ornés d’étoiles provenant de la porte percée au XIe siècle au sud-ouest de la nef et remplacée au XVIe siècle par une porte en accolade elle-même bouchée au XVIIIe siècle.

A cette époque, on ouvrit à l’extrémité occidentale, un portail à fronton et entablement. Les fenêtres de la nef comprennent deux parties baies cintrées du XIe siècle à la partie inférieure des murs , des baies également cintrées mais plus larges et aux joints moins épais à leur partie supérieure (XIIe siècle), quatre larges ouvertures en tiers-point à moulures aiguës du XVIe siècle.

La tour comporte un rez-de-chaussée grossièrement construit en silex et moellons et épaulé par des contreforts remaniés au XVIe siècle et deux étapes en pierre de taille, le premier, orné sur chaque face de trois arcatures, le second percé de deux baies géminées. La seule face orientale n’a pas subi les stupides réfections du XIXe siècle ; elle a conservé ses joints épais , les bases, chapiteaux, tailloirs et archivoltes du XIe siècle et la corniche formée d’arcs bandés reposant sur des corbeaux ornés de masques et de moulures. Une flèche octogonale surmonte cette tour. Le rez-de-chaussée de la tour voûté au XVIe siècle sur croisée d’ogives servait de chapelle.

Le chœur date du milieu du XVIe siècle : ses murs présentent des baies flamboyantes ; trilobées, à un ou deux meneaux.

Mobilier :

  • Verrière du XVIè siècle figurant saint Martin, saint Jean-Baptiste et sainte Madeleine, le donateur et la donatrice, probablement Jean d’Heudreville et Madeleine de Gouvis 
  • stalles du XVIè siècle et fond de style Louis XVI
  • Deux vitraux dessinés par Rouault.

Chapelle du Prieuré Saint-Lambert-de- Malassis ou Chapelle Saint-Eloi

Patronage : l’abbé du Bec par don de Guillaume de Thibouville en 1126.

La chapelle du prieuré-léproserie Saint-Lambert-de-Malassis se compose d’un chœur du XIIe siècle et d’une abside en hémicycle de la seconde moitié du XIe siècle.

Le mur nord en blocage de silex est épaulé par un contrefort roman et éclairé par une petite fenêtre cintrée. Le mur sud a reçu à la fin du XVe siècle deux contreforts et deux fenêtres à meneau et remplace flamboyant.

La corniche de cette nef se compose d’arcatures cintrées reposant sur des modillons à masques. L’abside est bâtie soigneusement en moellons mélangés de briques revêtues d’un crépi ocre rouge primitif. Trois colonnes engagées, aux joints épais, servent de contrefort. Celle du centre de l’abside est surmontée d’une fenêtre romane décorée d’un sourcil et d’une colonne méplate. Une corniche formée d’une tablette biseautée à frette portée par des modillons entoure l’abside qui est recouverte d’une voûte en cul-de-four. L’arc triomphal à deux rangées de claveaux extradossés est légèrement surhaussé. La nef a été détruite anciennement.

Un réservoir de forme carré auquel on accède par des marches recueille le filet d’eau qui sourd des murailles de la chapelle.

Mobilier :

  • Vierge à l’enfant en pierre du XIVe siècle
  • Saint Lambert en bois du XVIe siècle.