Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg
Inscrivez-vous à la Newsletter Voir le site de l'intercom Risle & Charentonne Carte interactive La boutique de l'OT
Eure tourisme Comité régional de tourisme Normandie

Eglise Saint-Crépin et Saint Crépinien de Barc

 

Des vestiges de construction du XIème siècles

Patronage : l’abbé du Bec par don de Roger de Beaumont à la fin du XIe siècles au prieuré de Beaumont le Roger

L’église de Barc présente quelques vestiges de construction du XIe au XIIe siècle, notamment un contrefort plat au Sud de la nef et une porte en plein cintre au Nord.

La nef a été presqu’entièrement rebâtie à la fin du XVe siècles, elle est éclairée par cinq larges baies en tiers-point.

Une chapelle des fonts en briques et pierre est adossée à l’Ouest du mur méridional de la nef.

Le choeur, construction rectangulaire du milieu du XIIIe siècle, comprend deux travées voûtées sur nervures à profil de tore légèrement aminci pour la croisée et de simple biseau pour les doubleaux, reposant sur des colonettes. Des formerets en tiers-point portent sur des culots placés très au-dessus du niveau des chapiteaux. Le coeur est percé de quatre  lancettes biseautées, le chevet présente les traces d’un triplet. L’arc triomphal en tiers-point, offres des moulurations aiguës datant de la fin du XVè siècle.

La tour construire soigneusement en pierre de taille dans la première moitié du XVIe siècle est épaulée à chaque angle par des contreforts à éperon et clocheton à crochets et sur chaque face, par un petit contrefort central placé en encorbellement sur un cul-de-lampe décoré de feuillages ou d’un des emblèmes des Evangélistes, elle possède à l’étage du beffroi deux baiens en plein cintre à remplage Renaissance surmontant des arcades cintrées trilobées et une balustrade de style flamboyant. Une toiture pyramidale a été substituée en 1829 à la toiture en hache primitive.

Le mobilier :

  • Vierge à l’enfant en pierre du XVIe siècle (l’enfant a les doigts dans la bouche)
  • Christ en bois du XIIe siècle
  • contre-table du maître-autel provenant de l’église de Notre Dame du Val de Conches et encadrant une toile du Chevalier Sixc datée de 1769.