Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg
Inscrivez-vous à la Newsletter Voir le site de l'intercom Risle & Charentonne Carte interactive La boutique de l'OT
Eure tourisme Comité régional de tourisme Normandie

L’ Eglise Saint-André du Plessis-Mahiet

au Plessis Sainte Opportune

 

Patronage : l’abbé du Bec par don de Richard de Romilly vers 1143

L’église du Plessis-Mahiet comporte une nef en silex avec bandes horizontales de pierres construites au XIVe siècle et munie au commencement du XVIe siècle d’élégantes fenêtres flamboyantes à un ou deux meneaux et un chœur rectangulaire du XVe siècle plus étroit que la nef flanqué à l’est d’une sacristie pentagonale en pierres et briques du XVIIIe siècles.

Ce chœur, construit en silex et chaînes de pierres comme la nef, est éclairé latéralement par deux fenêtres en tiers-point ou en anse de panier aux moulures prismatiques. U ne large baie en tiers-point et à deux meneaux a été bouchée au chevet.

Une belle tour en pierres du milieu du XIIIe siècle et dont la décoration comprend des dents de scie au sourcil des baies et des trèfles gravés en creux à la corniche s’élève au sud du chœur ; elle est surmontée d’un clicher carré en charpente avec flèche octogonale. Cloche de 1788. Une petite figure agenouillée à l’extérieur du beffroi doit être l’image d’un donateur.

La voûte du rez-de-chaussée a des nervures qui s’enfoncent par pénétration dans la muraille. C’est un des premiers exemples de ce parti.

Mobilier :

  • Cuve baptismale romane
  • bénitier Renaissance
  •  sainte Anne intruisant ses trois filles
  • statue de pierre du XVIe siècle, avec son socle primitif
  •  dix stalles du plus charmant style de la première Renaissance provenant de l’abbaye de la Noé 
  • saint Pierre en pape, assis, statue en bois du XVIe siècle
  • magnifique contre-table d’une originale somptuosité (milieu du XVIIe siècle)
  • lambris couverts de peintures en camaïeu provenant du château de Couillerville (XVIIe siècles)
  • lutrin d’époque Louis XV.

Eglise de Sainte-Opportune-La-Campagne

Patronage : l’abbé de Saint-Pierre de Préaux

Composée d’une nef et d’un chœur rectangulaire et surmontée à l’ouest d’un clocher en charpente à flèche octogonale, l’église de Sainte-Opportune remonte au milieu du XIIIe siècle ainsi que l’indiquent la fenêtre bouchée du chevet encadrée par un tore et celle qui éclaire la nef à l’ouest.

Au commencement du XVIe siècle, une partie des murailles fut reconstruite en pierres et en silex taillés. L’arc triomphal, la façade occidentale et la porte en accolade ainsi que deux fenêtres flamboyantes à meneau au sud de la nef datent de la même époque.

Le chœur fut remanié dans la seconde moitié du XVIe siècle, il reçut des fenêtres en plein cintre à meneau et une port en arc bandé surmontée d’une accolade. La petite sacristie carrée en pierres avec angles appareillés en bossade a été ajouté au XVIIe siècle.

Mobilier :

  • Contre-table de la seconde moitié du XVIIe siècle.

Eglise de Saint-Léger-Le-Gautier

Patronage : le seigneur du lieu

L’ancienne église paroissiale, devenue la chapelle du château, est un simple vaisseau rectangulaire dont la construction remonte au XIIIe siècle comme l’indiquent ses contreforts à un seul glacis.

Les fenêtres cintrées ont été percées au XVIIe et au XVIIIe siècle et le portail avec refends et bossages date du XVIIè siècle.

Clocher carrée en charpente avec flèche octogonale à l’ouest. Cloche de 1733.

Mobilier :

  • Statuettes en bois de la fin du XVIè siècle : sainte Clotilde, sainte Marguerite.