Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg
Inscrivez-vous à la Newsletter Voir le site de l'intercom Risle & Charentonne Carte interactive La boutique de l'OT
Eure tourisme Comité régional de tourisme Normandie

On ne peut se promener en Normandie, sans faire référence à Guillaume le Conquérant : en effet de nombreux sites et vestiges narrent la fabuleuse épopée de ce normand.

Guillaume le Conquérant et Roger de Beaumont, des alliés pour conquérir l’Angleterre !

Roger de Beaumont dit “le barbu”

Né vers 1015 et meurt le 29 novembre 1094. Il fut vicomte de Rouen, seigneur de Vatteville-la-Rue, Pont-Audemer, Beaumont (et peut-être de Brionne).

Il était le fils d’Onfroi de Vieilles, qui serait apparenté aux premiers seigneurs d’Harcourt et d’Aubrée (Albereda). Son grand-père Turold avait épousé une sœur de Gunnor, la maîtresse du duc Richard Ier de Normandie. Il fut le premier seigneur de la ville de Beaumont qui prit son nom pour devenir Beaumont-le-Roger.

Avec Roger II de Montgommery et Guillaume Fitzosbern, Roger de Beaumont constitua la nouvelle génération sur laquelle s’appuya  Guillaume le Conquérant pendant et après la délicate période de sa minorité. L’écrivain britannique Planché rapporte qu’il était le seigneur le plus riche, le plus noble et le plus vaillant de Normandie et le plus fidèle des amis de la famille ducale. Il affronta victorieusement Roger de Tosny vers 1040. Grâce à la possession de Beaumont-le-Roger, le jeune duc trouvait en Roger de Beaumont un appui précieux sur les marges du Pays d’Ouche. Roger n’hésita pas néanmoins à participer aux coûts de l’invasion en équipant à ses frais soixante navires destinés au transport des troupes à travers la Manche.

Roger est chargé de la défense du duché aux côtés de Mathilde de Flandres pendant que le duc de Normandie conquiert le royaume anglo-saxon.

Les vestiges de l’abbaye fondée par Roger de Beaumont à Beaumont le Roger peuvent être visitées librement.

 Guillaume le Conquérant 

 

Lors d’un séjour à Falaise,le futur père de Guillaume, Robert ‘le Magnifique’, aperçoit un jour près de la fontaine une jeune fille de la ville nommée Arlette. Il la trouve désirable et en fait sa concubine.

Leur fils Guillaume voit le jour à Falaise vers Noël 1027. A la mort de son frère Richard III, Robert devient Duc. Guillaume son seul héritier, lui succède en 1035. Mais l’enfant encore très jeune doit affronter complots et attentats de la part de puissants barons du duché qui lui refusent l’obéissance, ou veulent le remplacer.

A 20 ans, Guillaume affronte les rebelles, au lieu-dit Val-ès-Dunes, près de Caen. Sa victoire est décisive. Elle impose Guillaume comme maître incontesté du Duché de Normandie. Dès lors, le jeune duc peut organiser sa principauté qu’il souhaite paisible, prospère et puissante.

 Vers 1050, Guillaume épouse Mathilde, fille du comte de Flandres, Baudouin V. Le pape interdit cette union pour cause de consanguinité. Mais les deux jeunes gens se marient tout de même. Pour obtenir le pardon du Pape, ils s’engagent à fonder deux abbayes.Guillaume choisit de les bâtir à Caen, en même temps qu’un puissant château. Caen occupe une position stratégique idéale justifiant le développement d’une capitale pour la partie occidentale du duché. Guillaume compte désormais parmi les personnages les plus puissants du royaume de France. Il défend avec succès son duché contre les menées de ses voisins, le Comte d’Anjou et le roi de France Henri 1er.

 Outre-Manche, le vieux Roi d’Angleterre, Edouard le Confesseur, sent sa fin proche. Sans enfant, il doit désigner un successeur. Descendant de ducs de Normandie par sa mère Emma, Edouard choisit Guillaume, son petit cousin. C’est le saxon Harold, comte de Wessex, premier personnage d’Angleterre après Edouard, qui vient en Normandie, annoncer la nouvelle à Guillaume. Harold prête alors serment au duc : il jure sur des reliques qu’il aidera Guillaume à entrer en possession du royaume d’Angleterre le moment venu. Mais à la mort d’Edouard, c’est Harold qui est couronné roi, se parjurant ainsi aux yeux des Normands. Guillaume décide de réagir. Il rassemble une force de plusieurs milliers d’hommes et de quelques centaines de bateaux. Il débarque fin septembre 1066 dans le sud-est de l’Angleterre.

 Le 14 octobre suivant, les armées s’affrontent au nord du petit port d’Hastings. La bataille, terrible et meurtrière, dure toute la journée. Le soir, Harold est mort et Guillaume victorieux.

 La tapisserie de Bayeux dans le Calvados raconte cette expédition sous la forme d’une frise brodée sur toile de lin de 70 mètres de long.

Guillaume est couronné roi d’Angleterre le 25 décembre 1066. Celui qu’on appelait ‘le bâtard’ est devenu ‘le Conquérant’. Il est le fondateur d’un royaume anglo-normand original et puissant.

Guillaume meurt à Rouen en septembre 1087, 4 ans après Mathilde. Tous deux sont enterrés à Caen dans les abbayes qu’ils ont fondées : Mathilde à l’abbaye aux Dames, Guillaume à l’Abbaye aux Hommes. Leurs descendances ont régné sur la Normandie et l’Angleterre jusqu’en 1204, date de l’annexion de la Normandie par le roi de France qui la rattache au domaine royal.