Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg
Inscrivez-vous à la Newsletter Voir le site de l'intercom Risle & Charentonne Carte interactive La boutique de l'OT
Eure tourisme Comité régional de tourisme Normandie

 

 

 Louis-Aston Knight 

 

 

Louis-Aston Knight à Beaumont-le-Roger

Né à Paris en 1873, de parents américains, Louis-Aston Knight a partagé sa vie entre la France, l’Angleterre et les Etats-Unis.

Il passa la plus longue partie de sa vie en Normandie; surnommé le peintre aux bottes de pêcheur, il se plaisait à peindre les bords de Risle considérant les environs comme « le plus bel endroit du monde ». Il s’inspirait inlassablement des paysages beaumontais.

C’est donc à Beaumont-le-Roger qu’il posa le plus fréquemment son chevalet ; et plus particulièrement au Manoir Chantereine, qu’il acquiert en 1920.

Magnifique demeure en brique et pierre blanche, Louis-Aston Knight s’attache à créer un jardin d’une beauté comparable, en son temps, aux jardins de Claude Monet. C’est ainsi que sur deux hectares prit place un jardin féerique : fleurs, pelouse, arbustes, canaux, rivière, piscine, fontaine et le désormais célèbre Cottage de Diane… une source d’inspiration indéfectible pour notre peintre.

En effet, il construisit dans sa propriété une chaumière qu’il ne s’est jamais lassé de peindre sous toutes les lumières, source d’une série de tableaux connus sous le nom de « Diane’s cottage » ; Diane étant le prénom de sa fille.

Parlant de sa chaumière il déclarait : « Je continue à la peindre et repeindre, non par habitude ou à cause de son succès, mais parce que je suis persuadé que jusqu’à présent je n’ai pas réussi à en rendre le grand charme et la beauté ».

Louis-Aston Knight partageait généreusement son paradis avec les habitants de Beaumont-Le-Roger leur ouvrant ses portes chaque année à la St-Fiacre ; il avait à cœur également de faire connaître son œuvre et ses paysages quotidiens aux Etats-Unis en exposant dans plusieurs galeries de grandes villes américaines.

Mais en août 1944 la ville de Beaumont-le-Roger est bombardée. Le Manoir chantereine est fortement endommagé. Louis-Aston Knigth apprend cette triste nouvelle alors qu’il est aux Etats-Unis.

Très affecté, il ne reviendra pas à Beaumont-le-Roger ; il décèdera à New-York en 1948.

Aujourd’hui l’emplacement est dédié au jardin public de la ville.

Quelques cartes postales de ses oeuvres sont en vente à l’office de tourisme à Beaumont-le-Roger.