Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg
Inscrivez-vous à la Newsletter Voir le site de l'intercom Risle & Charentonne Carte interactive La boutique de l'OT
Eure tourisme Comité régional de tourisme Normandie

Les Confréries de Charité

 

Une association de laïcs dont les membres s’appellent frères et sœurs de charité ou encore charitons sur le territoire Beaumontais

Une tradition millénaire

C’est une association de laïcs dont les membres s’appellent frères et soeurs de charité ou encore charitons. Ils perpétuent une tradition de près de 1000 ans,en assurant bénévolement les services religieux principalement lors des inhumations, mais aussi lors de mariages ou de baptêmes.

Les confréries seraient nées au Moyen âge, mais leur véritable développement date de la guerre de cent ans, époque très meurtrière due à la guerre, mais aussi aux nombreuses épidémies de pestes.

L’Eure, berceau des Confréries

Il existe des associations similaires dans d’autres régions de France, comme “les charitables de Béthune” ou “les Pénitents du Sud”, mais la Normandie semble être le berceau des confréries. On en dénombre encore plus d’une centaine dans l’Eure aujourd’hui.

Les ornements de charité

Les frères et soeurs de charité ont des costumes particuliers, le chaperon est une sorte d’étole large, la couleur est rouge, verte, bleu ou jaune pour les processions et noir pour les funérailles.

Ils portent des bannières, c’est le drapeau de la conférie, chaque conférie en possède une, elle porte le nom de la charité, l’effigie du Saint Patron et de la Vierge et la date de la fondation de la confrérie.

La barrette est très semblable à celle des écclésiastiques.

L’orfevrie est une croix de procession en métal argenté ou en argent.

Les tintenelles ou petites cloches: Les tintenelliers ou cliqueteurs munis de deux petites cloches avaient pour mission de prévenir des décès dans les villages.

Les torches ou bâtons souvent en bois ou en métal sont superbement décorés et représentent en miniatures des saints, ils sont tenus par les charitons.

Les confréries sur le territoire de l’Intercom Risle et Charentonne

Trois confréries de charité sur le territoire de l’Intercom Risle et Charentonne, tentent de conserver cette tradition.

Les frères de charité sont en général âgés et la relève est difficile à assurer. Cependant dans les Communes d’Ecardenville la Campagne, de Goupillières et du Tilleul-Othon, les cérémonies religieuses sont toujours assurées par ces charitons de bonne volonté.

Un rassemblement de toutes les confréries de l’Eure est organisé une fois par an.

Si vous êtes curieux, n’hésitez pas à rencontrer ces frères d’un autre temps !