Français English

Nous vous accueillons
du mardi au vendredi : de 9h30 à 12h15
et de 14h à 18h
le samedi : de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L'office est fermé le dimanche et le lundi.

Nous contacter
57483390.jpg canoe-retouchee.jpg cheval-pour-foto.jpg fontaine-retouchee.jpg val-gallerand-retouchee.jpg

Le Patrimoine Forestier

 Sans vouloir être un recueil botanique, voici quelques espèces très communes dans les forêts du territoire. Découvrir et apprendre à reconnaitre les arbres peut être une idée amusante pour se balader avec les enfants. Pour rappel, la Forêt de Beaumont est un bel ensemble de 3580ha, c’est la plus grande propriété forestière privée de la Normandie. Essentiellement une forêt de chênes et de hêtres.

 

LES FEUILLUS :

L’AUBEPINE

Laubépine est un genre d’arbres ou arbustes épineux de l’hémisphère nord appartenant à la famille des Rosacées. L’aubépine est parfois appelé “cenellier” et ses fruits des cenelles. On la surnomme également “épine blanche

 

LE BOULEAU

Cet arbre caduc majestueux fleurit d’avril à mai. Ses fruits sont des cônes allongés de 10 cm de longueur, dressés puis pendants pour le mâle et de 3 cm dressés pour la femelle. Cet arbre à l’écorce blanche écaillée peut atteindre 20 à 30 m de hauteur et jusqu’à 60 cm de diamètre à la base. Sa sève riche en composés actifs, ainsi que son écorce, recèle de nombreuses propriétés.

LE CHARME

Les charmes sont des arbres pouvant mesurer jusqu’à 25 mètres, à feuilles caduques, alternes, petites (de 3 à 10 cm de long), simples, avec le bord du limbe finement denté.

LE CHATAIGNIER

Castanea est un genre de plante de la famille des Fagaceae, comprenant le châtaignier européen (Castanea sativa).Châtaignier vient du latin castanea, lui-même dérivé du grec kastanon. Ce nom ferait référence à Kastanon, une ville de Thessalie renommée dans l’Antiquité pour la qualité des châtaignes qu’on y récoltait. Castanea était l’ancien nom des chênes avant de désigner le châtaignier.

LE CHENE

Les chênes possèdent des feuilles disposées de manière spiralée, comportant un bord lobé dans de nombreuses espèces; certaines ont des feuilles entières avec un bord lisse ou denté. Les fleurs sont des chatons qui apparaissent au printemps. Le fruit est un akène, appelé gland, fixé dans une structure appelée cupule ; chaque gland contient une graine (rarement deux ou trois) et met pour murir 6 à 18 mois selon l’espèce. Certaines espèces sont des arbres atteignant plusieurs dizaines de mètres de haut (chêne sessile), des grands arbustes (chêne vert), ou des arbrisseaux (chêne kermès)

LE FRENE

Grand arbre, jusqu’à 40 m de hauteur et 1 m de diamètre, à tronc droit à écorce lisse et grisâtre, se crevassant avec l’âge. Feuilles opposées, composées pennées portant 7 à 15 folioles dentées, couleur vert foncé. (Il existe une variété ‘Monophylla’ à feuilles entières ou, parfois, à 3 folioles seulement).

LE HETRE

Le hêtre européen est une espèce d’arbre à feuilles caduques, originaire d’Europe, de la famille des Fagaceae qui comprend en outre le chêne et le châtaignier. Il fait partie des essences nobles sélectionnées par les forestiers. En association avec le chêne, il forme des futaies appelées « chênaie-hêtraie ».

LE MERISIER

Le genre Prunus est composé de nombreuses essences, qu’il est parfois difficile de différencier. Le merisier se reconnaît sans erreur grâce à deux ou trois nectaires (petites glandes rouges nectarifères) situées à la base de ses feuilles caduques oblongues, dentées et pubescentes en dessous. Le merisier est un grand arbre à fût droit et cylindrique, à croissance très rapide, qui atteint 20 à 25 m de haut et 0,60 m de diamètre. Il vit environ 100 ans et est très exigeant en lumière.

LE PEUPLIER

Les peupliers, arbres à la croissance rapide se rencontrent rarement en forêt dense mais plutôt dans les ripisylves et aux abords des zones humides où comme les saules, ils sont appréciés des castors. Ils croissent sur les terrains humides voire temporairement inondés. Leur système racinaire, important, souvent superficiel et traçant (comme celui du peuplier d’Italie par exemple) peut détruire des murs, soulever les enrobés bitumés et coloniser des tuyaux d’égouts. Certaines espèces (peuplier tremble) peuvent pousser sur des sols sableux pauvres et supportent relativement bien les embruns marins, à une certaine distance de la mer toutefois.

LE ROBINIER FAUX ACACIA

C’est un arbre qui atteint 20 à 30 m de haut. Il est très souvent drageonnant et forme des bosquets parfois envahissants. Le tronc est gris-brun avec une écorce épaisse profondément crevassée dans le sens longitudinal. Les drageons et jeunes branches sont épineux. Les feuilles caduques sont imparipennées, avec un grand nombre (de 9 à 19) de folioles ovales, les stipules des feuilles portées par les rameaux non florifères sont transformées en épine aiguës, qui persistent plusieurs années après la chute des feuilles. Les fleurs sont blanches, en grappes pendantes parfumées et mellifères de 10 à 25 cm de long.

 

LES RESINEUX :

LE DOUGLAS

L’arbre adulte atteint une taille moyenne comprise entre 50 et 80 mètres pour un diamètre de 2 mètres dans ses régions d’origine, et entre 40 et 55 m en Europe. Le sapin pousse rapidement et peut vivre entre 400 et 500 ans. Il affectionne les terrains humides et légers mais n’apprécie pas les terrains boueux ou secs.

LE PIN SYLVESTRE

Arbre élancé au long tronc nu, pouvant vivre plus de cinq cents ans. Il peut atteindre quarante mètres de haut. Il se reconnaît notamment à la couleur orangée de son écorce, dans la partie haute du tronc de l’arbre adulte. Les feuilles sont des aiguilles de taille moyenne, 2.5-5 (-10) cm, groupées par deux, assez épaisses et de couleur vert bleuté. Les fleurs mâles sont situées à la base des rameaux, et les fleurs femelles à leur extrémité. Les fruits sont des cônes pointus, beaucoup plus longs (3-7.5 cm) que larges, à petit pédoncule, d’abord d’un vert intense puis d’un brun tirant sur le rouge.

 

LES PLANTES ET ARBUSTES :

LA BRUYERE

Les bruyères poussent surtout dans les sols siliceux. Ce sont tantôt des arbrisseaux ou des sous-arbrisseaux, tantôt de véritables arbustes. Disposées en grappes, les fleurs sont le plus souvent roses, parfois blanches (Erica arborea) ou verdâtres (Erica scoparia).Le genre Calluna possède des feuilles opposées en en forme de petites écailles sessiles imbriquées sur 4 rangs. Le calice pétaloïde, qui enferme la corolle, est entouré à sa base par un calicule. Le genre Erica possède des feuilles en forme de petites aiguilles verticillées par 3 à 4. La corolle urcéolée à 4 dents et à étamines libres est entourée à sa base par un calice vert (coloré chez Erica herbacea). Erica sicula a une corolle généralement pentamère. Le genre Bruckenthalia a les étamines soudées à la corolle. Le genre Daboecia possède des petites feuilles ovales lancéolées. Les fleurs urcéolées sont disposées en grappe terminale.

LE HOUX

Le houx commun (Ilex aquifolium) est un arbuste, parfois un petit arbre, à feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées, couramment cultivé pour son aspect ornemental, notamment grâce à ses fruits rouge vif. C’est l’une des très nombreuses espèces du genre Ilex, et la seule qui pousse spontanément en Europe.